Le shoot de Loley

20/02/2017

Je vois passer des avis très enthousiastes sur ce thriller, sur internet, depuis un bon moment.
Ma curiosité est aiguisée à l'extrême, l'influence des copains est la plus forte, je me suis lancée à mon tour.

Quand Louise voit un tueur pénétrer chez elle, elle comprend immédiatement qu'elle vit ses dernières heures.
Florent et Emmanuelle, vont courir après le tueur, essayer de stopper ses meurtres plus sadiques les uns que les autres.
Ils vont vite comprendre qu'ils n'ont pas affaire à un amateur, ce dernier va être plus que difficile à appréhender.

Bien souvent, on rencontre des romans où l'accent est presque exclusivement porté sur le meurtrier, dans Charade, on découvre tout autant l'enquêteur que le tueur.
L'immersion au 36 est intéressante, on assiste à une guerre des gangs, ah non pardon, à une guerre de flics, les affrontements et la course à la réussite pimentent le jeu.

Le personnage du flic chargé de l'enquête est complexe, sa personnalité est détestable, il est presque impossible de travailler avec lui.
Cet homme est froid et asocial, paradoxalement, je suis certaine qu'il plait aux lecteurs.
D'ailleurs quand on commence à connaître l'homme, on ne peut qu'être touché, la vie s'est chargée de le massacrer.

Je m'attendais à des scènes de meurtres très violentes, elles le sont, je ne le démens pas, mais je retiens une certaine maîtrise.
Ce n'est pas gore, il est simplement énoncé ce qui a été fait à la victime, nous sommes loin d'assister à des pages et des pages de scènes insoutenables de torture.
Je dois vieillir parce que j'ai beaucoup apprécié cette touche délicate au milieu des viscères. 
Le drame avec les tueurs en série c'est qu'il faut de nombreuses victimes pour leur mettre la main dessus, certes, c'est d'autant plus croustillant pour le lecteur.
 

L'étude criminologique est agréable à suivre, j'aime beaucoup assister à cette découpe progressive, cette impression d'avancer pas à pas à sa rencontre.

Il y a de la douleur, il y a des épreuves, il y a de la séduction ou encore de la jubilation.

La palette des émotions et des actions est complète. 

La dernière partie est celle que j'ai préférée, j'ai pu avoir la solution de la charade, mais aussi valider la folie humaine.

 

Lors d'une scène bien particulière que je ne vous raconterais pas, j'ai eu la peur de ma vie et la sensation est belle, très belle.
Je ne regrette ni l'arrêt cardiaque, ni les cheveux dressés sur la tête, je suis plutôt fan du genre.

 

Si vous êtes friands de découvertes, je vous conseille vivement de suivre les parutions des Editions Nouvelles Plumes, leur principe est de publier un premier roman.

Celui de Laurent Loison est un très bon premier thriller, il est évident qu'il va falloir suivre de très près la sortie du prochain roman.

Le shoot de Loley

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Mon avis :

Après l’excellentissime « Charade », Laurent Loison revient et tape toujours aussi fort avec son nouveau roman « Cyanure » ! Un coup de cœur...

Un bon livre à lire

22/09/2017

1/3
Please reload

Posts récents

22/09/2017

20/09/2017

18/09/2017

Please reload

Par tags
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic