Un bon livre à lire

22/09/2017

Mon avis :

Après l’excellentissime « Charade », Laurent Loison revient et tape toujours aussi fort avec son nouveau roman « Cyanure » ! Un coup de cœur pour moi, un roman direct, sans fioritures, où l’auteur sait nous mener sur la piste que lui a choisi ! Une des pépites de cette fin d’année 2017 !

L’histoire :

Pour commencer, revenons aux sources … Le tueur à la charade…

 

Dans le premier opus, Charade, on découvrait un flic au caractère bien trempé et au passé lourd et endeuillé : Florent Bargamont. Un flic un peu sur la sellette qui n’était rien de plus qu’une âme à la dérive… jusqu’à sa rencontre avec la jeune Emmanuelle De Quezac, filleule d’un grand homme politique, qui réussit à le remettre sur les rails et à l’épauler, avec Loïc, l’ami et coéquipier, dans cette traque du dangereux tueur à la Charade.

Une fine équipe donc, mais aussi une équipe attachante, touchante, solide, sûre d’elle et fonceuse.

 

Et les mois et les années passent… On retrouve notre trio infernal, sous les ordres de leur supérieur Le Chat, qui se retrouve dorénavant face à un souci de taille : un ministre est assassiné en plein jour par un tireur d’élite, posté à plus de mille mètres et qui a réussi à passer incognito … On dépêche donc le meilleur flic de France et son équipe de limiers sur place : Bargamont ! Les victimes s’enchaînent mais ne se ressemblent pas …. Et leur méthode d’exécution non plus… Arbalète, fusil de précision, cyanure ou non, et pourtant …. Auraient-elles un lien ?

Et le Président de la République, Mr Clark, qui reçoit des courriers étranges et menaçants, décide également de lui confier l’enquête. Florent, Emmanuelle et Loïc se retrouvent donc pris au piège dans un imbroglio d’événements qui s’enchaînent et qui les emmènent sur des pistes douteuses et dangereuses…

Le plaisir de retrouver l’équipe !

Un trio infernal qui ne ralentit jamais.

Entre Florent Bargamont, flic sûr de lui, fier, arrogant, au regard glaçant, qui n’hésite pas à foncer dans le tas, la ramener, s’énerver, répondre à ses supérieurs. Un caractère très affirmé donc. Mais aussi tellement attachant ! Son passé lourd et chargé lui donne une force sur laquelle s’appuyer. Il sait qu’il a déjà sombré et ne veut pas recommencer. Il s’accroche à cette vie de flic qu’est la sienne, et ne veux rien lâcher… Sauf que ce nouvel opus lui réserve encore bien des surprises. Il va découvrir des choses de son passé auxquelles il ne s’attendait pas. Un choc émotionnel sans précédent !

Sa compagne et collègue Emmanuelle De Quezac, filleule de Maurice de Quézac, homme politique important, tentera de leur faire garder la tête hors de l’eau. Elle a déjà su trouver sa place lors de l’enquête sur le tueur à la Charade, prouver qu’elle la mérite, et qu’elle n’a pas juste été pistonnée par son parrain… Elle a su s’imposer dans une équipe de mecs, tout en gardant sa féminité. Sa relation avec Bargamont a su trouver son intimité à leur domicile, et son professionnalisme sur le lieu de travail.

Et enfin Loïc, amateur de sensations fortes, fonceur, fidèle et blagueur. Le coéquipier à qui on confie sa vie sans réfléchir. L’épaule, le soutien, celui qui remonte le moral des troupes, un fou – ou plutôt un As – du volant, volontaire et engagé, Loïc est un membre à part entière de cette équipe. Touchant et respecté, il aura su me marquer dans ce deuxième opus !

Un rythme effréné !

Autant le dire tout de suite, prévoyez-vous la journée, vous ne le lâcherez pas !! Un rythme qui commence fort dès les premières pages. Des premières lignes où on découvre des enfants apeurés, puis un meurtre à plus d’un kilomètre de distance, des lettres de menaces, d’autres corps qui s’entassent et une équipe sur les dents et sur les rotules. Gérer plusieurs affaires en même temps est une chose, mais quand celles-ci touchent à la sécurité de l’État, c’est une autre paire de manche.

Il faut dire que Bargamont n’est pas forcément plus enchanté que ça que de se retrouver dans cette situation inextricable, où sa carrière est vraisemblablement mise en jeu et que des résultats sont attendus … et vite ! Et on le comprend, car il ne va pas arrêter. Aucun répit, aucun temps mort. On suivra le trio sur les routes, exploitant chaque piste, n’hésitant pas à foncer dans le tas et faire appel aux meilleurs pour les aider et les guider.

Un livre fort, puissant, émouvant, déconcertant, qui vous embarque et ne vous lâche pas, à la fin duquel vous pouvez enfin souffler, vous rendant compte que vous reteniez depuis plus de 400 pages votre respiration. Tout s’enchaîne et ne se ressemble pas. Les pistes sont nombreuses, les indices aussi. Sauront-ils dénouer le vrai des faux-semblants ? Sauront-ils prendre en compte les avertissements et comprendre enfin qui est ce tueur aussi précis et entraîné ?

Bref, vous aussi, à la lecture, vous vous rendrez compte que le rythme ne vous laisse pas une seconde de répit et de réflexion. Il vous prend et vous embarque, vous ballotte au gré des flots et des envies de l’auteur. Un conseil, éteignez-tout et savourez cette petite pépite !

Coup de cœur de cette fin d’année

Et oui, pour moi ça ne peut en être autrement. J’avoue, j’avais adoré « Charade ». Vraiment! J’appréhendais. Était-ce possible qu’un premier roman au top ait une suite aussi bonne voire meilleure ? Et bien oui, c’est possible et réalisé !

C’est autre chose. Ne vous attendez pas à trouver le même genre de tueur en série. Non non, l’ambiance est différente, le ton est différent, les notes d’humour sont plus nombreuses, Bargamont est passé d’un personnage triste et mélancolique à quelqu’un de plus enjoué et solaire, tout en gardant son caractère, sa franchise et sa répartie. Un régal de personnage !

« Cyanure » est donc dans la même lignée que son prédécesseur, tout en étant différent. Tant dans l’état d’esprit, que dans le dénouement… D’ailleurs oui, la fin, parlons-en ! Quand l’auteur me disait que c’était du jamais vu, je me demandais si c’était vraiment possible…. Et bien… oui ! Cette fin vous réserve bien des surprises. Et j’espère que vous êtes prêts, vous qui allez vous lancer dans la lecture de « Cyanure » ( oui oui, vous ne pouvez clairement pas passer à côté de cette petite merveille ! ), prêts à vous déconnecter de tout, car une fois en main, vous ne pourrez plus le lâcher !

Addictif, fort, puissant, une suite éblouissante après un premier opus déjà exceptionnel ! 

Charlène Boutillier

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Mon avis :

Après l’excellentissime « Charade », Laurent Loison revient et tape toujours aussi fort avec son nouveau roman « Cyanure » ! Un coup de cœur...

Un bon livre à lire

22/09/2017

1/3
Please reload

Posts récents

22/09/2017

20/09/2017

18/09/2017

Please reload

Par tags
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic